Ah, si j’étais riche…

Cavalcade des blogs

Voici la contribution de Gruyer pour la Cavalcade des blogs, dont l’édition n°9 est en cours, avec pour thème « La garde-robe équestre idéale« .

« Ha si j’étais riche… », Ce matin cette musique résonne en moi un peu plus forte que d’ordinaire.

Je n’ai jamais été envieuse des personnes multimillionnaires capables de dépenser leurs argent sans compter. Je fais parti de ceux qui pensent que l’argent ne fait pas le bonheur…mais y contribue un peu quand même ;-).

Ainsi, si j’étais riche, je ne dépenserai pas mon argent en garde-robe équestre car ma ponette n’a besoin de rien d’autre et mon poulain est trop jeune pour s’en soucier.

En revanche, mon rêve serait de déménager afin de pouvoir avoir mes poneys autour de la maison sans être obligée de dépendre de quelqu’un. Un terrain de 2,5 ha minimum avec un manège aménagé dessus serait l’idéal afin de pouvoir travailler mes dadous correctement.

Je m’offrirais également le luxe de suivre un stage avec Pierre Enoff afin d’apprendre à parer mes chevaux moi-même : http://www.equi-libre.fr

En revanche, si je fais un bond de quelques années en avant, voici comment j’imagine la garde-robe de mon poney : ça sera en Likorne (ce système a le mérite de ne pas être obligé d’utiliser 1 mors : celui-ci devient amovible selon que l’on souhaite monter avec ou sans et, comme il est fabriqué sur mesure par rapport à la tête du cheval, on est sûre qu’il est correctement ajusté)

Le likorne

Le likorne

Quant à la selle, elle sera mixte et en synthétique pendant les trois premières années puis plus spécialisée suivant la spécialité vers laquelle je m’orienterais avec mon poney.
Ensuite, j’ai un projet que je n’ai pas encore eu ni le temps, ni le courage, ni les moyens financiers de réaliser : ça serait de proposer des animations costumées basées sur les fêtes annuelles du calendrier.

Par exemple, pour Halloween : j’imaginerais bien ma ponette tout d’orange vêtue et trouver un système de support pour accrocher 2 fausses citrouilles de part et d’autre de ma selle grâce aux anneaux d’attaches. Ainsi, je pourrais aller distribuer des bonbons aux gamins du centre-ville.

Pour Noel, j’opterais pour un couvre-rein rouge et blanc et des oreilles de rennes mis au frontal du licol. Pour moi, ça serait la panoplie complète de la Mère Noel avec bonnet et longue cape quant à Orleans, elle porterait en toute simplicité des guirlandes autour de l’encolure.

J’imaginerai bien proposer un événement de type médiéval entièrement en costume de l’époque.

Mais évidemment, tout cela coûte de l’argent et surtout m’obligerait à faire preuve de créativité afin que cela reste original d’une année sur l’autre. Bref, ce serait dépenser beaucoup d’argent pour du matériel qui au final, serait servi rarement.

Ce qui m’arrête également dans la réalisation de ce projet, c’est que ne faisant pas partie d’un club, je ne connais personne d’assez « fou » pour me suivre dans ce délire et rendre ce projet suffisamment attractif.

Enfin, en guise de conclusion, je rajouterais : c’est beau de rêver !!!

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

3 commentaires

  1. Aaah, un stage pour apprendre à parer son cheval soi-même, le rêve en effet ! 😀

    Et j’ai toujours était très curieuse du Likorne (mais un peu trop cher pour moi, et pour peut-être ne pas aimer en fin de compte).

    Effectivement, c’est bon de rêver ! 🙂

  2. Pingback : Clôture de la Cavalcade n°9 - Ekitado

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *